CONCEPTS DU BITCOIN

Signe d’un futur radicalement nouveau .Le Bitcoin ne cesse d’être évoquer par la presse .Autant de reproches, de critiques que de louanges. Cette monnaie est -elle un véritable signe de révolution monétaire ?


argent euro et Bitcoin

Signe d’un futur radicalement nouveau .Le Bitcoin ne cesse d’être évoquer par la presse .Autant de reproches, de critiques que de louanges. Cette monnaie est -elle un véritable signe de révolution monétaire ?

Plusieurs auteurs ont mis en doute le statut de monnaie du Bitcoin (Dodd 2017 ; Yermack 2013). De nombreux économistes estiment d’ailleurs qu’il s’agit bien plus d’un actif spéculatif, que d’une véritable monnaie (Cheah et Fry 2015 ; Dwyer 2015 ; Urquhart 2016). Des  études, cependant, veulent  prendre le Bitcoin au sérieux et examiner s’il pourrait constituer une alternative crédible à l’euro ou au dollar.

Le bitcoin fait face à de nombreux défis :

  1. Il est loin de constituer un système de paiement stable et fiable, comme l’aurait voulu ses concepteurs.
  2.  Il est, par nature, un objet quasi-ingouvernable.
  3.  Contrairement à ce que pourraient penser ses défenseurs, le Bitcoin ne permet pas de protéger efficacement les données et la vie privée de ses utilisateurs : son fonctionnement repose sur des intermédiaires dont la fiabilité et l’honnêteté ne sont pas toujours garanties.

Contrairement à l’euro ou au dollar,la création du Bitcoin et le contrôle des opérations ne reposent pas sur une agence centralisée. Par ailleurs, la protection des données et des transactions repose sur des technologies cryptographiques complexes

Le réseau du Bitcoin

Bitcoin,argent,finance

 Le principe du Bitcoin est de créer un système de monnaie décentralisée. Il ne doit pas y avoir de serveur central. Tout fonctionne donc selon le principe du peer to peer (pair à pair), comme des torrents qui permettent d’échanger des fichiers entre ordinateurs. Chaque ordinateur qui possède une copie de la Blockchain est appelé un « noeud » du réseau : Tous les ordinateurs qui possèdent la Blockchain sont des noeuds du réseau .Il suffit pour cela de faire tourner sur votre machine un logiciel appelé Bitcoin Core. Votre ordinateur va récupérer toute la Blockchain depuis les autres ordinateurs, ce qui peut prendre beaucoup de temps et beaucoup d’espace sur votre disque. C’est toute la force du Bitcoin : il n’y a pas d’autorité centrale, ce sont les ordinateurs qui s’accordent entre eux grâce à l’algorithme complexe du Bitcoin.

Les ordinateurs du réseau vérifient constamment l’historique du Bitcoin. Grâce aux fonctions de hash, ils peuvent prouver tout l’historique des transactions et confirmer toutes les opérations. Ces ordinateurs garantient en quelques sortes l’intégrité du Bitcoin.

 Fonctions de hash (fonctions de hachage)

sécurité Bitcoin

En effet, ces termes désignent des procédés mathématiques et informatiques.Les fonctions de hachage constituent en fait une part essentielle de l’aspect « crypto » des crypto-actifs. En effet elles sont des suites d’opérations mathématiques et cryptographiques produisant un résultat, que l’on appelle également empreinte ou signatureElles servent généralement à sécuriser un transfert d’informations entre deux systèmes informatiques.

Les fonctions de hachage permettent notamment de confirmer certaines propriétés d’un message informatique, telles que sa provenance ou son contexte, ou bien de faire la différence entre deux éléments similaires, sans pour autant révéler leur contenu entier.

La Blockchain

Blockchain téchnologie

La Blockchain est une chaîne de blocs d’informations qui contiennent les hash des blocs Précédents. Dans chaque bloc, il y a une ou plusieurs transactions . En lisant tous les blocs, on peut donc retracer toute l’histoire des échanges en Bitcoin.Si quelqu’un s’amusait à modifier l’historique ,cela ne coïnciderait plus avec le hash du bloc 1 contenu dans le bloc 2. Et comme le bloc 3 contient un hash du bloc 2, qui contient lui-même un hash du bloc 1, le bloc 3 serait lui aussi invalide .

Retenez  que le bloc fait une taille de 999 Ko (soit 1 Mo). Par définition, les blocs ne peuvent pas dépasser 1 Mo : cela veut dire qu’il est plein et qu’on ne peut plus y ajouter de transactions.Tous les blocs sont pleins , les transactions mettent donc du temps à être propagées car elles attendent qu’un nouveau bloc soient libre.

Dans la pratique, le premier bloc a été créé par Satoshi Nakamoto lui-même le 09/01/2009. Depuis, des nouveaux blocs sont créés toutes les 10 minutes environ. Il y a donc déjà plusieurs centaines de milliers de blocs dans la Blockchain, et ce nombre ne cessera d’augmenter dans le futur.

Nos ordinateurs ont suffisamment de mémoire. Notre capacité de stockage augmente au fil des années, cela ne devrait donc pas créer un vrai problème,car  vous pouvez vous aussi télécharger comme tout l’historique de la Blockchain : il y en peut-être pour 100 Go environ.

Les mineurs

mineurs crypto- monnaies

Comment les nouveaux blocs sont-ils créés ?

Pour générer des nouveaux Bitcoin, on fait travailler sans cesse  des ordinateurs . Celui qui répond le premier à une question gagne le droit de créer un nouveau bloc dans la Blockchain et gagne automatiquement de nouveaux Bitcoin.

Que font les ordinateurs qui minent ?

 Ils essaient de résoudre un problème mathématique. Plus précisément, ils essaient de trouver  le nombre qui, haché donnera un nombre commençant par une longue série de zéros.

marché numérique

Les fonctions de hachage ne marchent que dans un sens. Impossible de partir du hash pour retrouver l’original. Les ordinateurs sont donc condamnés à essayer toutes les possibilités, les hacher, regarder si ça donne un nombre qui commence par beaucoup de zéros et recommencer si ce n’est pas le cas. Ce qui demande énormément de temps et d’énergie . Mais lorsque tous les ordinateurs du réseau Bitcoin s’y mettent, ils parviennent à trouver une réponse toutes les dix minutes. La difficulté est automatiquement ajustée en fonction du nombre d’ordinateurs en train de hacher, afin qu’un nouveau bloc soit généré en moyenne toutes les dix minutes.

A chaque fois, qu’un nouveau bloc  vient d’être créé et il ya une récompense  par des Bitcoin. Plus le temps passe, plus il est difficile de miner des Bitcoin et plus la récompense devient petite. On a même déjà calculé qu’il n’y aurait plus de nouveaux Bitcoin à partir de l’année 2140.

Les mineurs sont désormais très organisés et utilisent du matériel sophistiqué bien plus puissant. S’il y a autant d’ordinateurs qui travaillent, c’est parce qu’ils sécurisent le système avec leurs calculs. Ils fournissent des proofs of work (preuves de travail) : les calculs permettent de rendre quasi-impossible de falsifier l’historique de la Blockchain pour faire croire que vous avez plus d’argent qu’en réalité. Le système est fait de telle sorte que, si vous vouliez pirater la Blockchain, il vous faudrait contrôler plus de 50% de la puissance de calcul de tous les ordinateurs qui minent sur la planète.

Les transactions en Bitcoins

Bitcoin,finances,devises

En pratique avec le Bitcoin, on doit attendre qu’une transaction soit validée. La validation d’une transaction n’est pas instantanée avec le Bitcoin. On considère qu’il faut attendre que plusieurs blocs aient été ajoutés à la Blockchain pour confirmer la transaction ,ce qui peut prendre quelques dizaines de minutes. Cela veut dire qu’à partir du moment où vous payez, le vendeur va attendre l’arrivée de nouveaux blocs pour être sûr que vous n’avez pas essayé de tromper le système. Plus il y a eu de nouveaux blocs, plus on est sûr que vous aviez bien l’argent. Tous ces ordinateurs qui minent sont donc un rempart contre le piratage de la Blockchain. Ils évitent que quelqu’un puisse réécrire  la Blockchain à son avantage.

Critères de choix d’une place de marché

Sur ces places de marché, certains achètent des Bitcoins juste pour les revendre.Jouer au trader n’est pas sans risque. Certains achètent des Bitcoins et les revendent quand ils valent plus cher, et empochent ainsi la différence. C’est un jeu risqué car on peut y perdre beaucoup d’argent.

Comment choisir parmi toutes les places de marché crypto? Il faut prendre en considération plusieurs critères parmi lesquels :

  • Les moyens qui permettent d’acheter des Bitcoins ? Virement, carte de crédit ou cash ?
  • A quel prix vendent-ils actuellement des Bitcoins ? Certains sont plus chers que d’autres.
  • A quel prix vous font-ils payer leur service ?
Bitcoin ,marché virtuel

Comment acheter des Bitcoins ?

Créez votre compte comme sur n’importe quelle plateformes d’échange et d’achats de Bitcoin.

  • Utiliser un mot de passe long, solide, que vous n’avez jamais utilisé ailleurs.
  • Activer une double authentification pour sécuriser votre compte, en utilisant une application comme Google Authenticator. Cela réduit grandement les risques que quelqu’un s’introduise dans votre compte pour vous voler des Bitcoins.

Une fois connecté, vous arrivez sur le tableau de bord :

  • Choisissez une méthode de paiement

Vous pouvez acheter vos Bitcoins soit par :

  • Virement bancaire(SEPA)
  • Carte bancaire

Pour commencer il est préférable de faire un achat par carte bancaire. A moins que vous n’ayez l’intention d’acheter immédiatement des dizaines de milliers d’euros en Bitcoin, la carte bancaire est largement suffisante. Une fois la carte bancaire ajoutée, vous pouvez vous rendre sur la page « Achat/vente » (Buy/Sell)

Retenez bien qu’un Bitcoin peut être divisé en « bits », un peu comme les Euros sont divisés en centimes. 1 Bit = 0,000001 BTC.

Que faire après pour sécuriser vos Bitcoins ? Il est recommandé de les rapatrier  sur un portefeuille situé chez vous.Ce portefeuille peut être sur votre ordinateur, votre téléphone portable ou un matériel spécialisé.

Stocker des bitcoins

Avoir des Bitcoins, c’est bien, les conserver en lieu sûr, c’est mieux. Pour cela il faut se procurer l’équivalent d’un portefeuille  au format électronique en passant par un logiciel spécial.

crypto-monnaie,grand livre

Les différents types de portefeuille

  1. Mobile : ce sont des portefeuilles sous forme d’application mobile. Tant que vous avez votre smartphone sur vous avec l’application, vous avez donc votre argent sur vous.
  2. Bureau : ce sont des portefeuilles pour des ordinateurs de bureau.
  3. Matériel : il s’agit de matériel dédié au Bitcoin qui vous permet de stocker vos Bitcoins de manière sécurisée (le plus souvent sur une sorte de clé USB).
  4. Web : ce sont des portefeuilles en ligne, stockés sur un site comme Coinbase car les Bitcoins que vous avez achetés peuvent rester là-bas.

Quel type de stockage choisir ?

Ils doivent être classés, du plus sécurisé au moins sécurisé :

1. Matériel : il n’y a rien de mieux qu’un matériel dédié au Bitcoin, vos Bitcoins sont inaccessibles sans la clé. Personne ne peut se connecter à la clé pour récupérer ses secrets.

2. Mobile : la sécurité sur Smartphone est en général bonne, car les applications sont isolées les unes des autres, cela suppose que vous faites toutes les mises à jour iOS ou Android.

3. Bureau : un ordinateur de bureau peut être vulnérable s’il est connecté à Internet.C’est souvent mieux que de laisser traîner ses Bitcoins sur un site web, mais on prend quand même le risque d’avoir un virus qui pourrait récupérer nos Bitcoins. Certains, pour se protéger, stockent leur Bitcoins sur un ordinateur qui n’est jamais connecté à Internet .

4. Web : ce n’est clairement pas l’idéal, même si c’est la solution qui semble la plus pratique . Si le site web que vous utilisez pour stocker vos Bitcoins se fait pirater, vous risquez fort de ne plus jamais revoir vos Bitcoins.

Bitcoin,argent,device,

comment fonctionne un portefeuille ?

sur un simple ordinateur de bureau on peut choisir le logiciel Bitcoin Core ,c’est le minimum des logiciels open source si on veut avoir confiance.Il vous fait télécharger toute la Blockchain. Votre ordinateur devient donc un noeud officiel du réseau, qui enregistre et valide la Blockchain.Le probléme est que le Téléchargement de laBlokchain  peut prendre des jours voire des semaines et occuper une grosse partie de votre espace disque.

Conclusion

Les défenseurs du bitcoin affirment que la sécurité du code informatique permet de rendre le système de paiement en Bitcoin plus sûr et moins susceptible de fraude et de manipulations que le système de paiement conventionnel. Pourtant, l’histoire récente du Bitcoin est loin de confirmer cette assertion. Certaines plateformes d’échange et d’achats de Bitcoin ont connu des crashs retentissants.

Le Bitcoin ne constitue pas une alternative monétaire crédible : son cours est instable, son système de paiement est peu sûr, sa gouvernance est chaotique, et il repose sur des intermédiaires dont la fiabilité n’est pas toujours garantie.

La proposition la plus simple, et la moins révolutionnaire, serait d’utiliser un système similaire à la Blockchain afin de rendre la gestion du système de paiement moins coûteuse et  plus rapide.

Auteur : bazid

infopreneur

%d blogueurs aiment cette page :